Chapitre 1 | 404factory
Un retour vers vous - Le départ

Chapitre 1

Elle regardait la pluie tomber. Pourquoi ? Pourquoi il devait pleuvoir au beau milieu du mois de Juillet, son mois préféré. Mais surtout, le mois de son anniversaire. Elle souffla. Sa respiration forma un petit rond de buée sur la fenêtre. Elle ne savait vraiment pas quoi faire de sa peau. Son colocataire, Steph', était partit faire un tour avec sa copine malgré ce temps de chien. Il lui avait proposé de venir mais… Elle n’aimait pas la pluie. Elle souffla une nouvelle fois et alla s’installer à son bureau, d’un pas lent et mollasson. Autant en profiter pour travailler, se dit-elle en se forçant à sourire.

La jeune étudiante était actuellement en stage dans un cabinet d’architectes, en Belgique, à Bruxelles. Oui ! Au beau milieu de l'été ! Fichue université… Elle était donc en stage dans un pays étranger, loin de sa famille, de ses amis et de son adorable chien. Rien que d’y penser, son cœur se serra. Cela faisait trop longtemps qu’elle ne les avait pas vu. Cependant, le stage lui apportait beaucoup. Ça compensait. Mais, sa famille lui manquait énormément et elle se sentait par moment horriblement seule. Elle alluma la musique, ouvrit son document sur son PC, le regarda fixement durant au moins une bonne minute avant de se lancer. Elle devait pondre un mémoire de plus de cent pages et ce n’était pas en regardant la pluie tomber qu’elle allait y arriver. Elle écrit et corrigea durant plus de deux heures, jusqu’à ne plus être assez concentrée pour travailler.

Le soir arriva. Cette satanée pluie tombait toujours. La jeune femme regarda dehors, en faisant une petite moue. Ses épaules s’affaissèrent. Elle haïssait la pluie. En se collant un peu plus contre la vitre, elle vit quand même pas mal de gens courir sous la flotte. Les fous. La jeune fille se décolla de la fenêtre et son regard se posa sur l’horloge du four. Il était 19h. Il était temps de faire à manger.

Elle ouvrit le frigo, s’accroupie et resta plantée devant. Qu’est-ce qu’elle allait bien pouvoir se faire ? L’étudiante opta pour une salade, de la quiche, une tranche de jambon cru et un nouvel épisode de sa série ! Elle se prépara sa petite assiette, alla chercher le PC ainsi que le téléphone car elle savait que sa mère n’allait pas tarder à l’appeler. Elles s’appelaient tous les jours ou tous les deux jours. Cela pouvait être très chiant pour certains mais pour l’étudiante, c’était son petit moment en famille et il était indispensable. Elle s’installa à table, lança l'épisode et commença à manger, les yeux rivés sur l’écran. Quelques minutes plus tard, le téléphone sonna. La jeune fille stoppa la série, s’essuya la bouche, avala sa dernière bouchée et décrocha, le sourire aux lèvres.

- Allo ?

- Oui ma chérie, tu es en train de manger ?

- Oui mais ce n'est pas grave, ce n'est pas chaud. Ça va ?

- Il pleut et ton père râle car il n’a pas pu sortir dans le jardin. Tu le connais !

- C'est papa quoi, répondit la jeune femme en souriant et en prenant une bouchée de quiche.

- Et puis, ils disent de drôles de trucs à la télé. Je ne suis pas rassurée, te sachant loin de la maison.

- Genre quoi ? Tu sais bien que je n'ai pas la télé ici.

- Apparemment, certaines personnes ont des comportements bizarres et agressent les autres gens dans la rue…

- Oui, bah ce n’est pas nouveau maman ! Il y a tous les jours des agressions.

- On n'en parlerait pas à la télé si ce n’était que de simples agressions. Attends... Je te passe ton père.

- Ok ! Bisous maman !

- Fais attention à toi, Méline !

- Comme d'habitude !

Il y eut un blanc et la jeune fille eut juste le temps de boire une gorgée que son père lui parlait.

- Bonsoir ma fille !

- Coucou papa ! Tu ne râles pas trop à cause du temps ?

- Ne m’en parle pas ! Mais bref, attends... Je m'écarte de ta mère sinon elle va encore plus s’inquiéter. Je dois te parler de ces agressions…

- Ne me dis pas que tu crois maman !

- Je prends très au sérieux ce qu'ils disent à la télévision. Méline, je t'interdis de sortir sous cette pluie, tu m'entends ?

Cela faisait longtemps que son père ne lui avait pas parlé ainsi. L’étudiante posa sa fourchette et se laissa tomber contre le dossier de son fauteuil. Méline se sentit soudainement très mal à l’aise et très seule.

- Euh… Oui... Mais tu me fais peur là, papa. Et puis, quel rapport entre la pluie et les agressions ?

- Je ne sais pas vraiment pour le moment et je ne veux pas t’en dire plus. On se rappellera quand on en saura davantage. Et une dernière chose, ne prend pas les transports en commun demain pour ton marché dominical.

- Oui mais c'est super loin ! Protesta la jeune femme qui s’était brusquement redressée dans son siège.

- Je t'en prie, Méline. Fais ce que je te dis.

- Très bien. Mais… Vous faites comment pour Tyger ?

- Il n’est pas sorti et il ne sortira pas jusqu’à nouvel ordre.

La voix de son père était dure. S’il laissait même le chien faire ses besoins dans la maison, c’était qu’il était plus que sérieux et très inquiet par la situation. La conversation se poursuivit sur un autre sujet. On se fit des bisous, on se souhaita la bonne nuit et Méline raccrocha. Son père lui avait fait peur avec toutes ses recommandations. De plus, ce n'était pas son genre de s’inquiéter ainsi et aussi rapidement.

La jeune femme continua de manger mais elle était perdue dans ses pensées. Elle ne réussit pas à se concentrer sur sa vidéo. Elle coupa l'épisode de sa série, fit la vaisselle, se prit une bonne douche chaude et se glissa sous les couvertures en mettant un bon film d'action, en espérant se détendre. Ça marcha uniquement le temps du film. Dès que Méline se retrouva dans le noir complet, les recommandations de son père resurgirent.

Elle se mit en boule, remonta ses genoux contre sa poitrine et fut prise d’un violent frisson. Et soudain. La porte ! Méline se releva en vitesse, choppa ses clés et sortit de sa chambre. Elle alluma toutes les lumières comme une débile, se dépêcha de fermer la porte à double tour et retourna se coucher après avoir tout éteint. Elle s’enferma même dans sa chambre. Au moins, elle était en sécurité. Cependant, elle ne trouva le sommeil que tard dans la nuit.

Méline se réveilla le lendemain, toute fatiguée. Elle sortit de sa chambre en baillant et en se frottant les yeux. L’appartement était étrangement silencieux. Elle fronça les sourcils. Steph n'était pas rentré. Et là, elle se souvint. Méline se précipita à la première fenêtre. Le soleil brillait dans un ciel bleu sans nuages. Un beau sourire s’étira sur le visage de la jeune femme. Finalement, son père s'était inquiété pour rien. Toutes ses angoisses la quittèrent d’un seul coup.

Elle se prépara un bon petit déjeuner, enfila un jean, ses nouvelles petites chaussures, un tee-shirt et fila finir de s’apprêter dans la salle de bain, de bonne humeur. Enfin, il faisait beau. Elle allait pouvoir en profiter pour se promener et pourquoi pas, aller au parc. Méline prit sa besace en bandoulière et ses sacs de courses en tissu. Son frigo était presque vide et le dimanche, c’était jour de marché. Elle laissa la fenêtre de la salle de bain ouverte pour aérer et alla déverrouiller la porte. Un bruit retint alors son geste. Elle colla son oreille contre la porte, le cœur battant. Il y avait des bruits bizarres et suspects dans les escaliers. Méline haussa les épaules. Sans doute les voisins.

Elle ouvrit la porte, la referma derrière elle et descendit les quatre étages, toute guillerette. Finalement, il n'y avait personne dans les couloirs de l'immeuble. Méline fit tourner sa clé dans la serrure de la lourde porte d'entrée en souriant et savoura les premiers rayons de soleil de la journée sur son visage en fermant les yeux. La jeune femme  sortit et fit face à la rue. Mais elle se figea et devint livide. Elle recula lentement et se colla contre la porte. Un sentiment d’angoisse s’empara d’elle. Mais que s'est-il donc bien passé durant ces deux jours de pluie, où Méline était restée cloitrée chez elle…?

Envie de faire une pause,
ou d’être averti des updates ?

Encourage l’auteur en lui laissant un like ou un commentaire !

Portrait de Anonyme
Portrait de Nath M.
Hey, chapitre un, le décor est planté. Hâte de savoir ce que tu nous réserves pour la suite 🙂
Portrait de Anne Poncet 0
Hey ! Trop envie de connaître la suite ! :)
Portrait de Guillaume C. Beylard
J'aime beaucoup cette entrée en matière ! Je vais lire la suite !
Portrait de Raphael Lacôme
Le décor est finement posé, j'accroche tout de suite avec les détails !
J'ai hâte de lire la suite
Portrait de Djidji
Hâte de lire le chapitre suivant.
On est embarqué dans le décor et dans l'histoire.
Portrait de Pimch
En peu trop de détails mais on se laisse prendre à l'histoire.
Hâte de lire la suite ;)
Portrait de Sebastien Carré
Bah voilà, t'as gagné, je veux connaitre la suite...
Portrait de ElvaneS
Très prometteur ! J'ai hâte de savoir la suite !
Portrait de Mamach
J'accroche ! C'est totalement le style d'écrit qui m'intéresse. Je trouve que tu as un bon équilibre entre descriptions et narrations. Vivement la suite !
Portrait de Blue Orange
Maintenant, je suis intriguée par cette pluie moi aussi :) Il y a un peu trop de détails à mon goût (ses vêtements etc) mais tu rends très bien les dialogues ! ;) Vivement la suite !