Tiden Bläck - Les Chroniques de l'Encre du Temps 1 | 404factory
Terminé

Tiden Bläck - Les Chroniques de l'Encre du Temps 1

10
3
Nous sommes Mayaster Dreva et Kim Yuhanovic. Cette première anthologie des Chroniques de l'Encre du Temps regroupe nos aventures ("L'encre du Tenrabéen", des épisodes 1 à 8, et "La Légende de Vodnark", des épisodes 9 à 13) et nos luttes contres les trois Querghens, dans nos deux mondes, jusqu'à notre rencontre terminant ce cycle.

Site du Projet :
https://crowdedcave.wixsite.com/mayasterdreva

Cartographie "L'encre du Tenrabéen"
https://crowdedcave.wixsite.com/mayasterdreva/tiden-bl%C3%A4ck-l-encre-du-tenrab%C3%A9en

Cartographie "La Légende de Vodnark"
https://crowdedcave.wixsite.com/mayasterdreva/tiden-bl%C3%A4ck-la-l%C3%A9gende-de-vodnark


Résumé de « L’encre du Tenrabéen », Saga 1 des Chroniques de l’Encre du Temps (Tiden Bläck) (Episodes 1 à 8)

Bienvenue ! Je m’appelle Mayaster Dreva. « L’encre du Tenrabéen » rend hommage aux femmes, aux hommes et autres champignons qui ont partagé mes aventures extraordinaires depuis que, pour retrouver ma mère et l’amour de ma meilleure amie, j’ai sauté dans les ténèbres fantastiques de la Tenrabee, après avoir appris à maîtriser une encre magique mystérieuse pouvant enflammer ma robe et ouvrir les portes à distance !

Dans ce monde mystérieux, un géographe solitaire, Antoine Aldimar, est porté disparu. Un complot à l’envergure révolutionnaire semble bientôt se dessiner lorsque lui et moi nous rencontrons finalement, en rejoignant une organisation rebelle qui lutte contre les gouverneurs tyranniques de la Tenrabee.

Malgré les épreuves, Antoine reste mon repère dans les ténèbres, mon adorable géographe idéaliste, aux sentiments pouvant influencer son aura. Lui et moi poursuivons notre fantastique périple, avec nos nouveaux amis, vers l'immense capitale de la Tenrabee, Voice Lugum, qui se prépare à une guerre effroyable contre une cité rivale appelée Loudios. En outre, nous retrouvons la piste de Galmas Kelesh, le grand-père d'Antoine, allié à une entité divine, Atekytsana, aux pouvoirs terrifiants, qui me demande son aide dans mes rêves. Parviendrons-nous à survivre l'océan rose infusé de son d'encre obsidiennale qui influence les décisions prises par mon cœur ? Qui suis-je réellement ?

Elle me possède ! Atekytsana s'est réveillée et elle désire maintenant accomplir sa vengeance destructrice en m'éloignant de ceux que j'aime… En s'alliant au Querghen Bdalisterius et au Seigneur de l'Ombre, alias mon pauvre Antoine au cœur noirci par Atekytsana, elle marche sur Siliwan où les derniers humains libres, les sans-talents, luttent pour l'empêcher de corrompre la rivière de la vie dont elle était une ancienne gardienne. Je parviens finalement à m'enfuir, mais mon retour à la surface s'annonce douloureux. Prisonnière d'un asile, je ne rêve plus que de quitter cette réalité oppressante, pour revoir Karen et mon Tenrabéen, une dernière fois, dussè-je plonger dans un nouvel univers et embrasser ma nouvelle identité. Des années plus tard, je parviens finalement à protéger Antoine, le Tenrabéen, et l’aider à trouver l’amour et la quiétude dans la gueule d’un Titan. Et je m’endors, en conclusion, pour un temps indéterminé…


Résumé de « La Légende de Vodnark », Saga 2 des Chroniques de l’Encre du Temps (Tiden Bläck) (Episodes 9 à 13)

Imaginez un monde dans lequel un virus meurtrier doté d’une conscience - le virus Natanathos - aurait décimé presque toute l’humanité. Une seule faiblesse : ce virus ne peut pas se développer sur les océans. Dans ce contexte, une dernière communauté d’hommes et de femmes habite un bateau citadelle, Espora, dans lequel une société hiérarchisée autarcique a perduré pendant des siècles.

La Légende de Vodnark se veut une biographie romancée de l'un des plus grands héros de cette époque, qui a influencé le cours de l'Histoire dans des propensions insoupçonnées : Néron Ghostel. Voici sa jeunesse sur l'arche, jusqu'à sa fuite vers les océans du monde.

Le temps passe et Espora a subi une révolution sanglante, mais l'ombre de Charlie Rominger, un ancien héros, plane encore. De leurs côtés, Néron, Wendy et Vendola s'enfuient avec Humus Linenberg, le Maître des Légendes, qui leur donne un indice cruciale sur la localisation de Vodnark, la lame de Création, convoitée non seulement par Néron, le rêveur d'espoir, mais aussi par un Querghen du nom de Vikaharias. La plus grande manipulation de l'Histoire, dont les conséquences sont universelles, est révélée aux yeux de Néron, à Merydian. Car il est le descendant du Querghen Natanathos, à l’origine du Virus ! Il parvient à devenir le propriétaire de Vodnark et à faire fuir Vikaharias. La lame légendaire lui octroie alors le titre de Roi de Merydian.

Avec la maturité, le nouveau Roi parviendra-t-il à chasser ses vieux démons pour ne pas poursuivre des chimères ou des fantômes du passé ? L'amour qu'il porte pour Sylvia, son amie d’enfance sur l’arche, dont il retrouve la piste 20 ans plus tard, lui donnera une partie des réponses à ses tourments. Un dernier grand voyage lui permet de la revoir et de s’allier avec le Tenrabéen, pour vaincre, peut-être définitivement, les Querghens, et délivrer Mayaster Dreva, la déesse gardienne des encres de la vie, de son long sommeil.


La suite (Tiden Bläck - Les Chroniques de l'Encre du Temps - Anthologie 2), comprenant "Mémoires d'un Nohope" et "L'ascension des Renégats" est en cours d'écriture !



Mais TIden Bläck, qu'est-ce que c'est ?

Voici l'oeuvre d'une vie. 17 ans d'écriture.
Comprenez l’immensité du travail derrière Tiden Bläck, dans la forme (plus de 850000 mots) et dans le fond, puisque chaque livre a été écrit par une auteure différente, avec son style propre et son regard sur le monde bien à elle. Ces 4 auteures, Mayaster Dreva, Kim Yuhanovic, Olivia Veldaren et Aldjin, sont également parmi les personnages principaux des Chroniques de Tiden Bläck et sont appelées à se rencontrer pendant l’histoire.

Toutes les héroïnes sont des femmes aux caractères attachants, empathiques ou à la volonté de fer, parfois sensibles, parfois dans l’erreur, elles vont modeler deux univers parallèles par leurs actes et leurs paroles. Ces héroïnes écrivaines sont des modèles de courage, de force de résilience et d’abnégation, dans lesquels chaque lecteur ou lectrice peut se retrouver. Elles changeront les mentalités d’un vieux monde dominé par les hommes, ne cachant ni ce que la société considère comme des défauts (apparence physique, orientation sexuelle, propension à être plus chiante que la moyenne…), ni leurs prodigieuse abnégation à essaimer l’espoir dans les mondes qu’elles traversent.

Par exemple, l’héroïne de l’encre du Tenrabéen se révèlera préférer la compagnie des femmes. L’identité secrète de Mayaster Dreva, dans l’intrigue, s’accompagne également de l’acceptation de son identité sexuelle qui aura un rôle majeur dans l’histoire, dont le thème est centré sur les 8 sentiments primordiaux. J’ajoute que l’encre du Tenrabéen est une œuvre « Méta », puisque tous les romans écrits par Mayaster existent dans la réalité (Le petit fossoyeur d’âmes, Les Mots de Maya, Nimus, Demain est une promesse) !

Les 4 légendes de Tiden Bläck s’inspirent, entre autre, de certains codes de la dark fantasy (Sapkowski, LOTR, Hobb…) et du shonen/seinen japonais (One piece, Naruto, Full Metal Alchemist, Bleach, Berserk…). L’univers a été patiemment créé pendant des années, avec son histoire, sa géographie, sa cartographie, ses interactions culturelles et sociales. Bref, une cohérence globale se retrouve jusqu’à certains petits détails que seul un véritable fan pourra dénicher (techniques de Foreshadowing à la Oda grisantes permettant aux lecteurs possédant les 4 légendes de pouvoir « appréhender » certains détails de l’histoire dans sa globalité, comme, par exemple, Mayaster Dreva qui rêve d’un dragon noir qu’elle ne rencontrera que des milliers de pages suivantes, dans un autre livre.)

J'ai compilé les deux premiers livres (L'encre du Tenrabéen et La Légende de Vodnark) en cette première anthologie, pour faciliter la lecture.

Mayaster Dreva
Cette story est susceptible de heurter la sensibilité des plus jeunes.