Chapitre 1 | 404factory
RedFire

Chapitre 1

D'aussi loin que je m'en souviennent , j'ai toujours rêve d'avoir la vie d'une humaine lambda ,  un cercle d'ami , un petit ami ,ainsi que le job de mes rêve et une petite maison pas loin de la ville . Mais évidemment quand ont en est pas une rien ne ce passe comme prévu. J'ai toujours étais renfermé ,malgré le faite que j'avais une grande famille qui m'aimait ,mes parent , mon frère ainsi que notre clans  mais, j'avais du mal a me mêle au autre enfants, peut-être es-ce du a mes cheveux naturellement rouge  , où bien a mes yeux vairons- l'un bleu l'autre vert-, mes yeux  on toujours déstabiliser les autre, ils ne me regardais jamais dans les yeux, sauf eux deux . Seul Nathan et Tomas ne me laissée pas seul- l'un étais mon frère, l'autre mon meilleur ami , malgré le faite que j'étais tout le temps dans le jardin entrain de lire un livre sur ma balancelle . Ils étais toujours la pour moi , alors même que j'essuyai les moqueries de quelques gamin  du clans  , ils prenait ma défense pour tout et n'importe quoi  .

Malgré tout ça ,malgré le faite qu'on étais un trio Tomas est partit , peut de temps après mon quinzième anniversaire . J'en étais dévasté personnes ne savais ou il étais aller , pas même ses parent il es partir sans un mot , pendant une nuit de pleine lune . Peut de temps après c'est mon frère Nathan qui a disparut lui aussi pendant une nuit de pleine lune , il est partit deux mois après Tomas alors qu'il m'avait promit de toujours me protégé  et d'être là .

Aujourd'hui sept ans après je me retrouve éloigné de mon clans  et de mes parents, j'ai un studios dans un immeubles pas très convenable mais , c'est tout ce que je peut me payer avec mon maigre salaire de serveuse . Ce même salaire qui me permet de financé mes étude de lettre, j'ai décidé de m'éloigne de tout ce qui étais ma famille le jour de mes vingt et un an.

Je n'ai pas fait ce choix  sur un coup de tête non, mais bien après des années de réflexion, je ne pouvais plus reste là-bas.

Même si en prenant de l'âge les gamin qui ce moquait on arrête, plus où moin, j'avais toujours le droit au regards de travers et, au messe basse mais, comme ni Tomas, ni Nathan etais la pour les faire taire j'ai décidé de le faire moi même.

Enfin bon, je crois que je n'ai jamais été la fille qu'ils espérais avoir, ils me voyais  médecin ou, avocate. Tout le contraire des étude que je fait, les livres m'ont toujours attiré, sentir l'odeur des pages, la sensation du papier sous ses doigts, ou encore le faite de pouvoir imaginé les paysages, les personnage et tout l'univers d'un livre.

Pour moi c'était ça la liberté.

Je n'ai peut être pas la vie de mes rêve, mais j'y suis bien, je peut faire ce que je veut, écoute ce que je veut, dire ce que je veut, chanter si j'en ai envie et surtout être moi même.

Et je crois que c'est ça qui me plaît le plus, être moi même, ce que je n'ai pas été avant mes seize ans. Seize ans à faire semblant, seize ans à être la fille que mes parents voulais, soit docile, sage, obéissante et, surtout, à l'image de mes parents .

Les seul personne qui connaissait mon vrais caractère, la nature de mes dons- qui sont bien plus puissants que les autres-et la véritable moi, c'était  Tomas et Nathan je ne me cachais pas avec eux, ils ne mon jamais jugé au contraire, ils essayé de me faire sortir de la carapace que je m'étais forgé.

- Kara ?

- Oui ?

- Ça fait trois minutes que tu astique ce verre, je crois qu'il est assez propre maintenant. Tu ne crois pas ?

- Oui tu a raison, désolé Madeline.

- Ce n'est rien. Mais tu peut allez servir cette table là bas s'il te plaît ?


Je regarde dans la direction qu'elle me montre, la table est occupée par un groupes , deux femmes et trois hommes

J'hoche la tête avant de m'avance vers eux


- Bonjour, vous avez choisi ?

Je leur demande avec un sourire. 

-Oui, je vais prendre un steak frite avec un coca. Me répond le seul blond de la bande.


Je prend leur commande avant de me dirigée vers la cuisine pour en faire par à James. Ensuite je part préparer les boissons avant de me dirigé vers leur table pour les servir. Et je repars, je fait ça pendant plus de deux heure avant de sentir une odeur particulière, celle d'un loup qui vient de passer la porte du restaurant, c'est tellement rare un loup qui rentre ici, il faut dire qu'ils ne se mélange pas trop au humains de peur d'être repéré par des chasseurs.

Enfin, la n'est pas le seul problèmes qui les empêche de ce mélangé , mais le faite que la plupart pense que les humains sont inférieur à nous, ce qui bien évidemment est totalement absurde.

Les être surnaturels pensant ça ce sont regroupé, et ont appeler leurs "groupe" les Annihilateur. Je trouve ce nom totalement absurde, ils ce font appelé comme ça car il veulent annihile la race humaine, toute créature confondues sont dans ce groupe, comme des vampires, des Loup-garou et des sorciers.

D'autre  vivent parmi eux, c'est dernier ne sont pas beaucoup - d'où ma surprise en sentant l'odeur du loup-  les loup préfére vivre en meute et, au département des loup  ou ils peuvent ce transformer et courir librement.

Derrière le comptoir je remarque le jeune homme à l'odeur de loup s'assoir, enfin plutôt s'affale sur la banquette. Je remarque Madeline s'approché de lui et prendre ça commande, avant de revenir vers moi.

- Tu le trouve pas étrange ?  Me demande la roussse

- Hum, non, non pourquoi ?

- Je sais pas, il a comme...  Hum grognee quand j'ai pris ça commande.

- Comment ça grogné  ? Je demande en fonçant les sourcils.

- Hum. Non laisse il à du avoir une dure journée.

- Oui. Et ce ne sera pas le premier ni le dernier, qui en venant ici parle en grognant après une journée.

- Non c'est vrais ! Bon ça commande est prête j'y retourne.

J'hoche la tête et retourne servire les clients.

Je fini mon service vers minuit, je sort par la porte de service et commence à remonte la petite ruelle déserte et mal éclairé, heureusement que la lune n'est pas loin .  

Arrive près de mon immeuble je me stop en entendant un couinement, je regarde dans la direction de la ruelle où je l'ai entendu, je commence à m'approche, j'entends une respiration difficile ainsi qu'un autre jappement.

Une fois arrivé au niveau du bruit je me précipité vers le loup qui est mal en point, je lui caresse sont pelage gris tacheté , avant d'évaluer les dégâts.

Une pâte cassé- qui devrais vite guerrire- ainsi que des lacération un peut partout. Je décide de le prendre dans mes bras.

- Piouff tes pas tout léger mon beau !


Une fois sur de bien le tenir je retourne devant mon immeuble, et commence à monte jusqu'au deuxième étage, je déverrouillé ma porte et rentre, je décide de poser le loup sur mon canapé, avant d'enlever mon manteau et mes chaussures. Je me dirige vers l'armoire à pharmacie prend tout ce dont j'ai besoin, et retourne au canapé, j'essaye du mieux que je peut de soignée ses blessure, ce qui bien évidemment n'est pas chose facile, il ne se laisse pas faire le bougre . Une fois fait je vais me change et me mettre au lit. Je n'ai pas peur de lui je sais qu'il ne me fera rien



Envie de faire une pause,
ou d’être averti des updates ?

Encourage l’auteur en lui laissant un like ou un commentaire !

Portrait de Anonyme
Portrait de Gth_Lmdp
L'histoire est prometteuse et le personnage rapidement attachant, malheureusement, les nombreuses fautes d'orthographes gâchent un peu la lecture. Peut-être peux-tu trouver un relecteur pour donner à ton récit la qualité qu'il mérite ? En tant que dyslexique, je sais à quel point la relecture peut être pénible, mais il existe des solutions et j'ai toujours trouvé dommage de voir une bonne histoire gâtée par ce genre de détail.
Portrait de SsissaM
Merci.
Oui je sais je m'en étais rendu compte et du coup je l'ai corrigé mais je l'ai pas publier ou autre pour l'instant je garde précieusement les chapitres corrigé. Et un relecteur j'avoue que j'y avais pas pensé.
Merci beaucoup pour ton idée et ton commentaire