Prologue - La Catastrophe | 404factory
NESA : LA NOUVELLE CIVILISATION

Prologue - La Catastrophe

À travers les hublots de la station spatiale Ithaque, les membres de la navette Ulysse assistaient à la destruction de leur planète. Une comète venait d’entrer en collision avec Nesa. Parmi l’équipage, Minos et Neos comprenaient enfin pourquoi le contact avait été rompu avec leur monde quelques années auparavant. La fusée dans laquelle ils avaient quitté Nesa avait rejoint la station spatiale internationale en 2018, mais les communications avaient été subitement coupées en 2020. Depuis, quatre années s’étaient écoulées sans aucun message de la part du Centre Astrologique terrestre.

La fin des temps. C’était donc la réponse à la question qui tourmentait Minos, Neos et le reste de l’équipage. Ces terribles images, qui avaient traversé la galaxie, étaient parvenues aux yeux de ceux qui étaient désormais conscient d’avoir tout perdu. L’espoir de tous était anéanti. Finalement, une longue attente prenait fin devant le fait accompli. C’était, paradoxalement, une forme de soulagement que de trouver la réponse à une éternelle question. Alors, d'un commun accord, les deux frères avaient amorcé la procédure de décollage d’une des navettes qui les avaient emmenés jusqu’ici. Les autres, réticents à l’idée de retourner sur Nesa, étaient restés à bord de la station dans l’espoir d’une alternative plus convaincante. Être confronté à la fin de sa civilisation n’était pas un événement auquel l’Homme lui-même s’était préparé. Pourtant, il savait pertinemment que sa planète était en constante exposition aux astéroïdes qui traversaient l’univers.

Un épais manteau de poussière s’était formé autour de ce qui restait de la planète. Celui-ci ne laissait d'ailleurs pas apparaître l’état de sa surface depuis les télescopes de l’ISS. La comète qui l’avait frappé avait, en effet, propulsé des milliers de roches en orbite. Les plus grosses étaient devenues des satellites quand que les plus fines avaient formées un nuage stellaire si opaque que la lumière du soleil ne l’avait pas traversé durant plusieurs premières années. Cependant, tout espoir n’était pas perdu, car la planète n’avait pas explosé dans sa totalité. Même si les chances de trouver des survivants étaient minimes, elles n’étaient pas nulles. C’était cet élan d'optimisme qui animait Neos, le plus jeune des deux astronautes.

La navette U-7 avait mis cinq mois avant de toucher à nouveau le sol de Nesa. Lorsqu’enfin la porte blindée de la carlingue s’était ouverte, Neos et Minos s'étaient retrouvés face à un monde qui n’avait en rien l’apparence de celui qu’il avait connu. Si c’était la fin de leur civilisation, ce n’était définitivement pas celle de Nesa.

Envie de faire une pause,
ou d’être averti des updates ?

Encourage l’auteur en lui laissant un like ou un commentaire !

Portrait de Anonyme