Chapitre 1 | 404factory

Chapitre 1

I

Chapitre 1 :

 L’entraînement de Rio

          Le commencement de sa destinée eut lieu sur cette gigantesque île du pays du ciel en plein océan, un vent léger animait l’immensité verdoyante… Aucun mouvement ne semblait animé ce paysage, le temps s’était figé dans les anciens temps et la civilisation n’avait jamais dû souiller ce paysage merveilleux. Le calme était en effet la première impression que renvoyait les côtes de cette île ! Quelques vagues claquaient sur les rochers rappelant que cette île était bien entourée par l’immensité océanique la liant au reste du monde. Aussi la végétation était très variée, on trouvait de l’herbe d’un vert uni, des arbres fruitiers en pagaille à l’état sauvage, des arbres massifs comme des chênes ou des bouleaux qui semblaient être là depuis l’époque de la fondation, de nombreux sapins et quelques fleurs toutes plus colorées les unes que les autres : elles étaient rouges, puis jaunes, bleues, violettes, roses, oranges, ou bien peut être blanches et noires. Certaines étaient des camaïeux si agréables qu’on aurait dit des anges… En fait les plages de cette île étaient si colorées et si parfumées qu’on ne remarquait rien de particulier ou de choquant, l’harmonie de la nature était seul maître en ce lieu.  On apercevait aussi quelques animaux de temps à autres mais ce privilège était rare car la densité de la végétation ne donnait pas de champ de visibilité assez vaste, les quelques clairières étaient des aubaines tant la flore était omniprésente en ces lieux…

          Mais pour quiconque progressant dans l’île, le chaos frappait ! En effet un mur naturel se dressait comme une rupture : d’un coup un massif, sortant des bois, s’élevait. La pente était si abrupte qu’on imaginait même pas l’existence d’un sommet, cette montagne se présentait comme un désert au milieu de tant de vie ! Si l’idée avait pris à un homme d’escalader, il lui aurait fallu des mois avant de se rendre compte de la difficulté puis l’impossibilité de cette tâche… Mieux valait essayer de voler grâce à vio, magie permettant de voler, mais là aussi il aurait fallu à l’utilisateur une grande force magique… Ne restait plus alors que des techniques de téléportation instantanée mais peu d’hommes savaient invoquer ces incantations magiques !

          Aussi ce bouleversement dans le paysage renforçait un sentiment de nature sacrée sur cette île. De plus en atteignant le sommet de ce mur naturel on arrivait dans un lieu inimaginable. C’était comme une montée aux enfers qui ouvraient les portes du paradis ! Ce lieu secret était aussi charmant que grandiose : on pouvait voir un magnifique lac sur plusieurs dizaines de kilomètres dévoilant la cuvette que formait la montagne.  Ce lieu semblait paisible et encore plus inhabité que les côtes de l’île, on ressentait la rareté de l’oxygène à cause de l’altitude mais la paix était si présente qu’on imaginait bien que c’était ce lieu qui avait donné naissance à ce concept. Pourtant, ce jour, le bruit sourd de sa voix retentit aussi violent qu’indécis :

« Aïe !!! »

Puis peu après :

 « Aghhh !!! »

Et enfin :

« Splash !!! »

          C’est alors qu’apparut sa tête sortant de l’eau du lac, c’était Rio, un jeune homme originaire du pays du ciel qui s’entraînait au maniement du sabre et à la magie auprès de maître Kipu ! Ce dernier atterrit un peu plus loin, il cria :

  - Rio, tu es vraiment faible ! Tu n’arrives pas à endurer ces quelques coups de sabre sans gémir ! Si tu continues à ce rythme tu ne deviendras jamais digne de porter ton sabre en guerrier…

  - Mais maître ce ne sont pas vos coups de sabre qui m’ont fait hurler mais une vive brûlure que j’ai ressentit quand vous m’avez éjecté dans les airs ! Et je ne me l’explique pas !

  - Idiot, tu crois qu’on se brûle comme ça toi, j’ai utilisé fira juste après t’avoir lancé dans les airs ! Si tu ne vois pas encore les coups venir il va falloir encore beaucoup de temps avant que tu termines l’entraînement d’endurance …

  - J’y parviendrais Kipu…

  - Maître Kipu jeune insolent.

  - Euh… Pardon maître…

  - foudroya ! Lança Kipu d’un geste rapide des bras.

  - Aghhh !!!

  - Te voilà puni pour cette fois, la prochaine fois je n’invoquerai pas qu’un éclair…

          C’est ainsi que ce jeune garçon aux cheveux ni blonds ni bruns et aux yeux couleurs de ciel tâchait de devenir un véritable expert en sabre et en invocation magique puissante ! Il était parti de chez lui depuis quelques mois et il avait réussi à convaincre le vieux Kipu de lui enseigner son savoir. Rio possédait depuis sa naissance un sabre qui lui avait été transmis par son père… Et c’était ce don qui avait conduit Rio à l’apprentissage des techniques de sabre. De plus cette lame intriguait et dérangeait car elle était entourée de mystère, en effet le père de Rio était mort avant la naissance de Rio et son testament informait du don du sabre mais ne disait rien de plus… Le problème que posait ce don était que ce sabre inspirait puissance et magie sans pour autant témoigner d’une magie particulière. D’ailleurs à l’arrivée de Rio chez Kipu, les deux avaient eu une conversation à ce propos.

  - Écoute moi bien Rio, tu sais comme moi que ton sabre n’est pas ordinaire, je voudrais que tu saches que j’ignore sa nature et son origine. Aussi peux tu m’apprendre quelque chose à ce sujet ?

  - Très sincèrement maître je ne sais rien de ce lègue. C’est pour moi un héritage et c’est sa plus grande valeur à mes yeux…

  - Je sais bien Rio qu’il n’est pas usuel de dire ça à son disciple mais je veux que tu t’entraînes avec ce sabre pour que tu t’y habitues et aussi pour que nous puissions apprendre à le connaître. Ce sabre possède une puissance mystérieuse et certainement dangereuse si on ne la maîtrise pas. Qu’en dis tu ?

  - C’est super cool, je suis très heureux de pouvoir manipuler dès le départ un vrai sabre… Et celui là en particulier.

  - Certes mais j’aurais donc moi aussi un sabre pour pouvoir te former efficacement à mes techniques et aux tiennes ! Cependant je verrouillerais par magie ton arme et la mienne afin que la lame ne soit pas plus tranchante qu’une barre de fer !

Rio hésita un long moment avant de se relever puis annonça :

« Je suis prêt maître ! »

          Ce fut alors que Rio commença la première partie de l’entraînement qui consistait à mémoriser un bon nombre d’invocation et de techniques diverses. Puis ensuite il commença la deuxième étape de sa formation qui était l’endurance. Cet apprentissage consistait à encaisser des attaques violentes consécutives afin de développer sa capacité à encaisser les coups et à souffrir. Cet entraînement permettait de développer l’instinct de survie du guerrier à travers la douleur. Seuls quelques surhommes pouvaient subir un tel traitement, et Rio, sans le savoir, se plaçait déjà dans une catégorie rare dans le monde… Les véritables guerriers.

 

          La nuit allait bientôt envahir l’île, Rio était exténué par sa journée, heureusement que Kipu connaissait les invocations de guérison car dans le cas contraire il lui aurait fallu plusieurs semaines de repos après chaque entraînement. Tout à coup Kipu surgit dans la chambre de Rio avec un sourire sadique puis fixa longuement Rio dans les yeux avant de lui dire,

  - Rio je vais profiter de cette nuit noire pour t’enseigner l’invocation de foudroya… Soit dehors dans cinq minutes…

Il partit brusquement.

           Rio était dépité, il pensait déjà au moyen par lequel il allait s’endormir dans son lit : un oreiller sur la tête, vautrer sur le lit en faisant l’étoile avec ces membres, en se repliant sur lui-même ou encore droit comme une barre de fer… Mais la réalité était tout autre… Il devait se préparer pour un entraînement en nocturne ! Il se prépara donc et parvint dehors où il découvrit deux torches qui lui permirent de visualiser une bonne centaine de piquets planter dans la terre…

- Tout d’abord je vais te montrer les deux invocations de la foudre que je connais, puis ensuite je t’initierai à la plus facile dit Kipu calmement.

  - Mais c’est impossible car je ne possède pas de force magique et je n’ai jamais utilisé de pouvoirs magiques…

  - Tout le monde possède de la force magique. Aussi tu es originaire du pays du ciel donc, de par tes origines, tu possèdes de grandes capacités pour les magies du ciel comme la foudre, les éclairs, les tempêtes…. Rio ne t’inquiète pas je te juge capable de maîtriser dès ce soir cette invocation.

  - Laquelle ?

  - foudroya. 

Un éclair s’échappa des mains de Kipu et s’écrasa sur un des piquets entreposés devant eux.

  - foudroyo.

Cette fois quelques éclairs s’échouèrent sur plusieurs piquets et Rio s’exclama :

  - Quelle puissance, c’est dingue…

  - foudroyo.

Cette fois Kipu fit converger cinq éclairs en un puis il s’écrasa sur un piquet, ce qui déclencha une explosion violente et forma un trou dans le sol d’une profondeur avoisinant le mètre.

Kipu arrêta là sa démonstration et interrogea Rio.

- Qu’en penses tu ?

  - C’est fantastique, mais quelle puissance impressionnante, surtout foudroyo ! J’ai hâte de parvenir à maîtriser ce pouvoir !

  - Il ne tient qu’à toi de parvenir à invoquer foudroyo, mais avant je te conseille d’essayer de maîtriser foudroya et ensuite tu pourras t’entraîner à d’autres invocations…

  - Et bien commençons, cette démonstration m’a motivé !

  - Tout d’abord il faut que tu parviennes à sentir ta force magique, pour ceci tu vas commencer par te concentrer puis d’un coup révèle ta force en pensant très fort à la magie. Je sais que cela semble un peu flou et ridicule mais je ne connais pas de meilleures façons… Allez à toi Rio.

          Rio se mit alors à se concentrer. Mais rien ne se passa comme ce dernier l’aurait espérer. Au bout de quelques minutes Kipu dit à Rio daller se coucher et de revenir le lendemain à la même heure pour s’exercer. Ce n’est qu’au 14ème jour que Rio, au bout de sa force de caractère dit à Kipu : « ce soir, je réussis ou je rentre, ma parole est donnée »

Kipu se félicita intérieurement que Rio soit enfin prêt à tout donner, à revenir à l’essence de la force :la conviction. De toute l’histoire du monde qu’il connaissait, il n’avait jamais vu d’autre moyen que d’aller au bout de soi-même pour arriver à manifester sa magie… Rio se positionna comme les soirs précédents… Il hurla longuement, puis dans le silence, il ferma ses yeux et tenta de contrôler sa respiration… Quelques minutes plus tard il ouvrit les yeux et à ce moment précis une lueur blanche l’entoura, puis la lueur devint lumière, puis la lumière devint encore plus éblouissante, puis cette luminosité s’intensifia encore pour devenir d’un bleu surbrillant. Kipu était stupéfait. Comment Rio pouvait il posséder autant de force magique alors qu’il était novice en tout point à la magie. Puis soudain Kipu s’approcha de Rio, il pénétra dans l’enveloppe de lumière créée par Rio, il saisit son sabre par le fourreau et repartit avec hors de la boule de lumière. La conséquence ne se fit pas attendre, en effet la boule de lumière se transforma en une petite lueur entourant Rio… Encore un mystère… Pendant que Rio essayait de s’expliquer ce qui venait de se passer Kipu s’approcha de Rio et lui adressa ces mots :

- Je crois avoir une réponse au sujet de ta lame, en tout cas ce n’était pas de la force magique mais plutôt une aura très pure t’entourant, je m’en suis rendu compte en pénétrant dedans… Mais cette aura est apparue en corrélation avec ta force magique aussi faible soit elle…

  - Je suis moi-même troublé. Mais je…

  - Bien alors je continue… Pour invoquer foudroya il est nécessaire d’avoir un peu de force magique mais ce n’est pas tout ! Il faut que tu t’inities à foudroya, la gestuelle n’est pas un problème, il faut surtout maîtriser sa force magique pour arriver à la transformer en décharge électrique, tu obtiendras un éclair si tu réussis. Ce n’est ni évident ni difficile. Il est nécessaire de se concentrer, de matérialiser ce qu’on voudrait produire puis à ce moment là invoquer en prononçant l’invocation et en effectuant ces mouvements de bras qui sont les mouvements pour utiliser foudroya. Ce que je viens de te dire est valable pour toutes les invocations magiques. Alors à toi maintenant, montre moi ce dont tu es capable !

  - Oui oui mais…

  - Qui y’a t-il ?

  - Je ne comprends pas ce que vous voulez dire par matérialiser ce qu’on veut produire et utiliser les mouvements pour foudroya. Et aussi comment se fait-il que je découvre seulement aujourd’hui, après tant de jours, que je dispose de force magique!

  - C’est très simple Rio. Il te faut imaginer l’éclair que tu veux invoquer par la pensée, si tu réussis cette étape alors tu pourras invoquer foudroya facilement… Les gestes correspondant à foudroya sont simples, il faut plier les bras et mettre ses deux mains en face les mains bien ouvertes et écartées puis jeter un ou ses deux bras dans la direction où l’on souhaite utiliser l’invocation ! Comme nous l’avons étudié, les gestuelles sont des sceaux qui permettent de canaliser la force magique à doser pour une incantation. Cette gestuelle est celle de la foudre ! N’oublie pas que cela t’est possible si tu utilises ta force magique en la faisant sortir de ton corps au moment de l’invocation… Pour ta deuxième question, c’est un secret que je vais garder pour le moment !

  -Très bien maître, je vais essayer dit Rio un peu déçu par les cachoteries de son maître.

          Rio se retourna, puis il se dirigea une vingtaine de mètres plus loin. Il commença alors à se concentrer, puis au bout de quelques secondes on entendit foudroya mais on ne vit aucun éclair aussi infime soit il ! C’était un échec. Mais avant de pouvoir recommencer un deuxième essai Kipu intervint.

- Tu n’as pas réussi à extraire ta force magique pour l’invocation. Tes mouvements étaient bons pourtant ! Je te conseille de bien te mettre en alerte pour y arriver…Refais jaillir ta force magique et essaye de la maîtriser… Foudroya est l’invocation magique la plus simple pour un être du ciel ! Tu vas y arriver, ais foi en toi.

          Rio se remis à se concentrer, on vit une lueur apparaître autour de lui puis quelques instants après Rio cria foudroya et là on vit une étincelle ridicule entre les deux mains de Rio… Mais de suite Rio réessaya et cette fois là fut la bonne un éclair jaillit du bout de ses doigts mais cet éclair atterrit sur un arbre qui pris feu… Kipu bredouilla fio, une invocation de glace qui éteignit le feu instantanément. Rio semblait ignorer l’incident et invoqua de nouveau foudroya qui enflamma encore un autre arbre… C’est alors que Kipu, agacé par ce manque de discernement, invoqua une magie de glace : fiota. En revanche cette fois la cible n’était plus l’arbre mais les bras de Rio qui furent en quelques secondes immobilisés dans la glace. Ensuite Kipu éteignit le feu puis revint auprès de Rio qui était encore figé dans la glace ! Il prit alors la parole fermement.

- Toutes les incantations sont dangereuses, surtout quand on ne sait pas les manipuler…

 - Mais si je…

 - Tais toi imbécile. Si tu crois que foudroya sert à enflammer les arbres, si tu crois qu’un éclair au bout de tes doigts est une invocation réussit alors tu es un sacré crétin ! Il faut viser ! Quand je t’ai montré tout à l’heure tu as quand même remarqué que je touchais les piquets que j’ai plantés dans le sol. La maîtrise de foudroya consiste à savoir viser. Regarde !

          On vit un éclair touché un piquet puis un autre encore, et ainsi de suite pendant bien 30 secondes !

- Je crois que je me suis emballé un peu vite, je ne contrôle pas vraiment cette force magique en fait… Pouvez vous me libérer de la glace afin que je m’entraîne à viser ?

 - Tu veux transformer ce lieu en brasier Rio ?

 - Ce n’est pas drôle maître…

   - Hahaha… Même si ce n’est pas drôle, moi ça me fait bien rigoler… Je dois t’avouer que tu ferais un très bon pyromane, et ceci sans utiliser la moindre flamme…

  - Ma mère m’avait dit que vous étiez sévère mais pas comique…

  - Et elle a raison, et ta petite remarque te coûtera cher demain, tu peux commencer à trembler jeune insolent…

   - Foudroya cria Rio.

Le bloc de glace qui emprisonnait ces mains se mit à briller et explosa violemment… Kipu sourit et pensa « enfin il a compris comment se libérer...» Puis Rio se mit à se concentrer afin de pouvoir diriger son invocation au mieux. Il se dirigea quelques mètres plus loin, il se mit en position keti. Cette position est la posture dite du ciel, le bras droit est levé avec l’avant bras parallèle au tronc du corps, le bras gauche est replié sur le corps avec l’avant bras dans la même direction que le bras droit, les mains ne sont ni fermées ni ouvertes, la jambe gauche est alors légèrement porter sur l’avant. Cette position est celle qu’adopte le plus souvent Rio. Il la trouve naturelle et très efficace bien que lui-même ne s’en soit jamais servi. Rio continuait à se concentrer… Il tentait de rassembler de la force magique car il n’en disposait que de peu étant un apprenti… Kipu s’en rendu rapidement compte et laissait Rio évaluer la force qui lui restait. Mais quelques longues minutes plus tard Rio se relâcha puis tomba par terre…

  - Je n’ai plus assez de pouvoir magique pour cette invocation. Je l’ai utilisé et réussi trois fois bien que les éclairs ne soient apparus que deux fois, en fait ma force magique ne me permet pour le moment pas de faire des miracles…

  - En tout cas je te trouve réaliste et prometteur sur ce point. Tu arrives à évaluer ta force avec brio alors que tu n’es qu’un apprenti magicien, voir même un véritable novice… Tu n’as pas eu besoin d’essayer d’invoquer foudroya pour t’apercevoir que tu ne disposais plus d’assez de pouvoir pour la réaliser. Mais bon sur ce je vais te souhaiter une nuit aussi bonne que courte ! Et aussi, bravo. Je ne pensais pas que tu arriverais à créer des éclairs en si peu de temps en fait…

  - Merci maître, je vous souhaite à vous aussi une bonne nuit. Et j’espère que cette nuit dégagée me reposera !

          Les jours suivant Rio continua l’entraînement d’endurance avec sérieux. Chaque jour il frôlait la mort de peu et les soins de Kipu lui permettaient à peine de survivre. Rio se demandait s’il n’allait pas bientôt mourir. Serait ce sous l’effet d’une invocation comme kaso, fira ou fio ? Ou par des coups de sabre violents que lui infligeait Kipu… Il se sentait mourir. Il n’avait jamais refait d’entraînement magique pratique. Il ne s’était encore jamais servi de son sabre, verrouillé ou pas. Toutes ces choses trottaient dans sa tête et il accumulait chaque jour la douleur du corps à celle de l’esprit…

          Mais un matin Rio se leva en boitant, il était fatigué, usé, prêt à abandonner… Il était affaibli, il avait perdu de sa force physique, de sa jeunesse. Kipu ne lui parlait pas ou très peu, il faisait de même. Bref l’état de Rio était catastrophique… Pourtant ce matin là Kipu avait le sourire. Dès qu’il vit Rio il le fixa.

  - Rio tu as l’air fatigué… Cela fait cent quatre-vingt quinze jours que tu suis l’entraînement d’endurance. Aujourd’hui c’est le dernier. Si tu réussis le test on passe à autre chose. Sinon on continue. Bien entendu tu ne m’as pas l’air en état de passer ce test après tout ce temps. Alors voilà : soinitosa.   

Rio commençait à récupérer des forces sous l’effet de cette puissante  incantation de guérison. Mais surtout Rio souriait. Il était tellement heureux de savoir qu’il avait l’opportunité de réussir cet entraînement qu’il en oubliait l’épreuve d’aujourd’hui. Pourtant ce n’était pas une mince affaire… Loin de là ! Heureusement Kipu le ramena vite à la réalité.

  - Quand tu seras remis tu auras cent quatre-vingt seize minutes pour te préparer. Après tu seras en examen !

  - Bien. Aurais-je besoin de quelque chose en particulier ?

  - Oui, de cran, de volonté, et d’un peu d’instinct…

  - Euh… C’est encourageant !

  - Je crois que tu as récupéré, à tout à l’heure. Soit ponctuel.

          Rio commença à se préparer. Le soleil illuminait son visage et intensifiait cette sensation de joie. D’abord il revêtit des bandes autour de certaines parties du corps. Il enfila des vêtements légers et résistants, puis il prit son sabre de la main droite. Il lui semblait plus léger qu’a l’accoutumée. Il compris alors que l’entraînement lui avait permis de se fortifier mais aussi d’acquérir une force nouvelle. Il sortit alors et alla proche du lac pour se concentrer. Il se sentait de nouveau vigoureux et prêt à poursuivre l’entraînement de Kipu.

Durant cette phase de concentration Rio se mit alerte pour évaluer sa force magique. Elle n’avait pas augmenter durant l’entraînement et pourtant il se sentait maintenant capable d’invoquer sept fois foudroya… Il réalisa enfin que l’on gagne de la force magique dans l’effort et seulement si l’on récupère totalement physiquement. Mais il était bientôt l’heure tu test, Rio enfila des protections pour les pieds, les tibias, les genoux, le bassin, le torse, les avant bras, les épaules et le front. Il prit son sabre et parti à la rencontre du vieil homme mince aux cheveux gris dont le visage singulier ne laissait pas penser qu’il était le célèbre Kipu du ciel.

          En arrivant dehors Rio aperçut rapidement Kipu. Il alla à sa rencontre et arriva quelques instants après sans que l’angoisse ne le fit tressaillir. Kipu prit alors la parole pour expliquer comment allait se dérouler l’épreuve.

  - D’abord pose ton arme car c’est interdit.

Ce fut chose faite. Mais ces premières paroles avaient rappelés à Rio qu’il s’agissait bel et bien d’un examen. Mais Kipu continua les consignes.

  - cette épreuve dure sept minutes. Je n’invoquerai aucune invocation de soin, tu dois survivre par toi-même et c’est ce qui décidera du résultat de l’épreuve. As-tu compris cette règle ?

  - Oui c’est clair.

  - Bien. Il ne me reste plus qu’à te souhaiter bon courage. As-tu une question autre ?

  - Quel est le prochain entraînement ?

  - Tu es confiant pour cette épreuve ou alors tu es un sacré comique. Tu n’es pas particulièrement très costaud, tu n’es pas mince non plus… Mais mon sabre te traversera facilement si tu penses plus au futur qu’au présent. En tout cas, tu le sauras un peu plus tard Rio, seulement si tu réussis cette épreuve.

  - Alors commençons, je suis prêt.

          C’est alors que Kipu disparut un instant avant de réapparaître juste derrière Rio. Kipu invoqua fira, la flamme heurta Rio qui hurla de douleur, mais il se ressaisit et alla une dizaine de mètres plus loin pour se rapprocher du lac et ainsi atténuer la douleur par l’eau. Kipu s’en rendit tout de suite compte et s’interposa avec son sabre. Il s’élança et attaqua Rio par une attaque horizontale, Rio eut le réflexe de se jeter de côté pour éviter cet assaut. Kipu invoqua de nouveau fira et toucha Rio à la jambe, ce dernier profita de cette attaque pour se jeter dans l’eau et essayer de se cacher. Kipu, en grand maître, devina la tactique de Rio et pourfendit l’air par un coup de sabre rapide comme l’éclair. L’eau du lac se sépara et Rio encaissa une coupure profonde sans broncher. Kipu enchaîna par fio mais l’incantation resta sans effet car Rio venait de replonger dans l’eau qui se figea en glace sous l’effet de fio. Kipu plongea alors dans l’eau à la recherche de Rio. Au bout de quelques secondes il le vit sans être vu et s’approcha pour l’attaquer soudainement. Mais Rio avait été malin et avait feint de ne rien voir… Alors au moment même où Kipu s’apprêtait à frapper Rio, ce dernier réagit violemment et attrapa le sabre de Kipu par la lame afin d’essayer de s’en emparer. Mais cette fois Rio avait voulu trop en faire et Kipu réussit à éviter l’assaut de Rio et le frappa lourdement du poing gauche dans le foie. Rio resta paralyser un moment par la douleur. Ce moment fut suffisant à Kipu pour lui asséner quelques coups de lames meurtriers, bien que sa lame ne fit pas plus d’effet qu’une barre de fer, puis l’immobiliser dans un cercueil de glace ! Il le sortit alors des eaux et le jeta loin de la rive… Cela faisait bien cinq minutes que le test avait commencé et Rio n’avait pas encore perdu bien qu’il se trouvait en mauvaise posture. Kipu invoqua kaso pour provoquer une explosion qui libèrerait Rio de la glace en lui infligeant de vives blessures. Mais c’est à ce moment précis que Rio décida de contre attaquer car Kipu ne lui avait pas interdit. Il comptait sur l’effet de surprise plus que sur la puissance de son attaque… Rio attendit que la vague d’énergie explosive aveugla les deux pour invoquer foudroya et ainsi se libérer de la glace tout en s’infligeant lui-même une électrocution. Mais l’explosion se produisit et Kipu ne s’attendait pas à un tel scénario. Il attendait que la vapeur se dissipe pour faire échouer Rio. Mais celui-ci profita de la déconcentration de Kipu pour invoquer foudroya sur lui. Kipu se trouva pris au piège. Il ne restait que quelques secondes à tenir pour réussir l’épreuve ! Bien que Kipu maîtrisait mieux la magie que Rio, il ne parvenait pas à mettre son sabre en opposition face à l’invocation très réussie de Rio. C’est alors que Kipu parvint d’un coup à contrer l’incantation en y opposant sa propre force magique. Puis il absorba l’énergie du foudroya de Rio avec sa lame et s’apprêta à attaquer une nouvelle fois le pauvre Rio meurtri par les blessures. Rio savait que s’il réussissait à encaisser cette attaque il réussirait le test. Alors il se jeta sur la lame de Kipu et encaissa l’attaque… Une lumière jaillit et Rio disparut… Kipu surprit par le courage de son disciple était à la recherche de Rio.

  - Rio ! Rio ! Où es tu Rio ? Rio !

Seul le silence répondit à l’appel de Kipu… Ce dernier savait que Rio n’était pas mort tant sa stratégie face à son attaque avait été audacieuse et juste ! Pour Kipu, c’était un signe que Rio était un grand guerrier, un combattant d’instinct.

  - Rio, Riiiiiiiiiiiiiiiio !

          Kipu continuait de crier tout en se remémorant ce qui venait de se passer. En effet au moment où il frappa de son sabre Rio en lui renvoyant son propre pouvoir magique, Rio invoqua foudroya en visant les mains de Kipu en se laissant frapper par cette violente attaque. Mais cette action était loin d’être insensé. « Rio a grandement diminué la puissance destructrice de mon attaque en neutralisant mes mains. Il a agi par un instinct de survie brute, c’est ce que je voulais révélé chez lui, ce petit a du potentiel… »

  - Rioooooooooooooooooo ! Cria alors Kipu

  - Aghhhh ! Gémit soudain le pauvre Rio

  - C’est toi Rio, où es tu Rio ?

  - Ici. Rio était vraiment vivant mais il était dans un tel état qu’il ne pouvait même plus se localiser. Il ne voyait plus rien. Il ne sentait et ne distinguait presque rien… Il ne respirait que faiblement, il allait bientôt mourir s’il ne faisait pas rapidement l’objet de soin.

Heureusement Kipu le localisa et accouru pour le soigner. Au moment même où Kipu arriva à proximité de Rio, ce dernier s’évanouit…

          Quelques jours plus tard Rio n’avait toujours pas repris connaissance… Kipu ne l’avait pas soigné par le biais d’incantation, volontairement afin que Rio puisse se servir de cet examen pour développer une meilleure endurance. En effet, il préférait le voir se rétablir doucement et ainsi acquérir des pouvoirs plus grands encore ! Récupérer vite aurait été une solution pour pouvoir continuer rapidement l’entraînement mais le fait de recouvrer ses forces à l’aide du temps permet au corps de s’endurcir et de développer du potentiel si bien magique que physique. De plus Kipu était heureux du déroulement de l’entraînement d’endurance, mais surtout Kipu avait fortement apprécié l’épreuve finale, le dénouement révélant le génie combattant ! Sans aucun doute, la performance de Rio était tout bonnement prodigieuse. Kipu savait maintenant que Rio était apte aux prochains entraînements et à l’acquisition de nombreuses techniques…

          Tout en pensant au devenir de Rio, Kipu marchait en direction de la rive opposée du lac. Ce lac était très vaste et l’eau était si limpide que l’on pouvait se demander s’il y en avait vraiment. Cette pureté établissait une harmonie de plus en ces lieux tout comme la demeure de Kipu. Son habitation se trouvait au centre du bois au nord ouest de l’île, elle n’était pas remarquable à moins de quelques dizaines de mètres tellement il se confondait avec le reste du paysage dans les alentours. Ce logis  était séparé en trois grandes pièces et deux autres plus petites. La pièce par laquelle on entrait était la plus grande, elle était en majeure partie vide… On pouvait quand même attarder son regard sur les sept sabres positionnés sur les murs de la pièce. Il y en avait trois sur le mur en face de l’entrée et deux sur chaque côté. Chaque sabre représentait un des pays, de gauche à droite on trouvait celui de la glace, celui du feu, celui de la terre, celui sacré, celui du ciel, celui de la vie et celui de la mort… Aussi cette pièce était d’une couleur ni sombre ni claire, en fait c’est comme s’il faisait toujours une nuit pleine d’étoiles dans cette pièce… L’atmosphère y était agréable et apaisante, on pouvait se reposer indéfiniment sans ressentir la moindre lassitude. Cette pièce donnait sur quatre autres pièces. Une porte située entre le sabre de la glace et celui du feu donnait sur une pièce très claire comportant trois grandes fenêtres. Cette pièce servait de cuisine et de salle à manger. Elle disposait d’une table ronde en bois d’environ un mètre de rayon entourée de quatre chaises qui semblait aussi âgées que la montagne. Aussi cette pièce avait la particularité d’être en forme de cercle, l’ensemble faisait original mais aussi très spacieux…  il y avait une autre grande pièce dont l’entrée se situait entre le sabre de la vie et celui de la mort. Cette pièce là est un véritable dépôt d’objets en tout genre. On y trouvait de nombreux livres aux quatre coins de la pièce. Certains livres traitaient de magie, d’autres de recette de cuisine, ou bien de techniques diverses, ou encore d’histoire, ou enfin de légende… Il était même possible de trouver des vieux manuscrits datant de milliers d’années et comptant les jours de l’époque… On pouvait aussi apercevoir une étagère qui servait de rangement à de nombreuses cartes : carte du monde, carte d’un pays, carte de l’île, carte d’une ville, plan de maison… Le reste s’étendait par terre et il était impossible à tout être autre que Kipu d’y trouver quelque chose ! Enfin il restait deux pièces, celle dont la porte se situait entre le sabre de la terre et celui sacré qui était la chambre de Kipu et celle dont la porte était entre le sabre sacré et celui du ciel qui servait de chambre à Rio. La chambre de Kipu était très simple, un lit, une armoire, une table de chevet et aucune décoration. Celle de Rio était exactement la même à la différence qu’on pouvait voir quelques objets décoratifs comme le portrait de sa mère, une lettre de son père et de nombreux petits objets autres. De plus derrière la maison il y avait un tout petit bâtiment qui servait de salle d’eau et de relaxation. Rio et Kipu s’y rendait souvent soit pour récupérer des forces, soit pour méditer…

          Kipu était donc sur le chemin du retour pour se préparer à dîner, il marchait encore paisiblement sur les rives du lac, puis au bout d’un moment il trouva le temps long et s’envola dans les airs jusqu’à sa demeure. Quand il arriva, il fut très agréablement surpris de voir un de ses vieux amis qui l’attendait à la porte. Il s’agissait de Mader qui était un très grand magicien réputé dans les sept pays comme étant l’égal des Cobitos. Ce grand magicien de petite taille avait des cheveux encore très noirs et un regard perçant qui lui conférait une autorité sans faille.

  - Tu viens de faire un long voyage depuis la forêt des anges spécialement pour me voir mon vieil ami ? Dit avec sourire Kipu

  - Oui et non ! Disons que je m’inquiétais de ton sort, je voulais voir si l’âge n’avait pas eu trop d’emprise sur toi ! Répondit clairement Mader.

  - Et bien il paraît qu’il ne m’atteint pas plus que toi qui n’es pas bien plus jeune que moi !

  - Et bien tant mieux car j’ai du travail pour toi, enfin le mot travail est beaucoup dire, disons que je peux te procurer de l’occupation !

  - Quelle genre d’occupation est-ce ? Je te préviens que je suis très occupé car j’entraîne Rio fils de Riu du ciel qui était un grand ami à moi…

  - Tu entraînes quelqu’un dis tu ? Tu me surprends, je te croyais résilier à ne plus transmettre rien de tout ton savoir depuis de nombreuses années !

  - Ce jeune est… fort, oui très fort. Mais dis-moi maintenant quel est l’objet de ta visite Mader ? Insista Kipu.

  - Et bien des évènements inquiétants ont lieu un peu partout dans certains pays et je m’interroge car la forêt des anges pourrait bien devenir celle des fantômes ou des ténèbres si ce que je ressens est juste. Bref je sollicite ton aide pour évaluer ma sensation. Ton avis à pour moi une valeur inestimable…

  - Tu sous entends que les ténèbres de la guerre menaçant l’équilibre des pays se manifestent enfin… Si c’est le cas nous l’avons toujours su que ce jour arriverait ! Mais qui peut bien essayer de déstabiliser le monde à son profit aujourd’hui ? Le dieu de la mort, premier Cobito de la mort, n’est plus depuis des lustres et je ne vois personne actuellement d’assez puissant à ma connaissance pour pareille œuvre.

  - Oui dit Mader mais peux tu m’affirmer que c’est impossible. Je voudrais en parler aux différents Cobitos mais c’est pour moi le problème. Je juge que les Cobitos ne sont pas des êtres parfaits et que le mal peut bien venir d’un d’eux !

  - Ton idée n’est pas utopique mais tu vas quand même vite en besogne je trouve. J’irais prochainement au pays des morts incognito pour observer ce qui s’y passe… Cela te convient il Mader du pays du feu ?

  - Je te remercie pour ton aide mon vieil ami. J’espère de tout cœur me tromper en tout cas. Sur ce je m’en vais !

  - Ne veux-tu pas connaître mon disciple ? Dit Kipu

  - Je crois qu’il dort en ce moment sourit Mader. À moins que le fils de Kipu di ciel ne soit pas ce jeune garçon au visage d’ange et au corps robuste que j’ai vu tout à l’heure ! Au fait j’ai moi aussi un disciple en ce moment ! Allez à plus tard…

Il disparut alors brusquement ! C’était en fait la fameuse vioriraru qui permet de se téléporter vers un être connu.

Kipu était quand même abasourdi par ce que lui avait dit Mader : « des évènements inquiétants ». Il alla alors se nourrir avec la funeste impression que les jours prochains seront d’une importance capitale dans l’histoire du monde…

          Le lendemain Kipu se leva bien après le soleil car il avait médité tard sur les paroles de Mader. Il était vraiment surpris. Mais ce n’était pas là sa dernière surprise ! En effet il alla dans la chambre de Rio et ne trouva personne ! Il se dirigea alors dehors et il vit que Rio était assis un peu plus loin dans la forêt, il était en fait en pleine concentration ! Puis soudain il cria  fira de tout son cœur et invoqua alors une boule de feu qui s’écrasa sur une roche à quelques enjambées de lui. Il sourit et se rendit compte qu’il était observé par son maître.

  - Bonjour maître cria t’il avec grande joie. Je suis bien heureux d’être vivant et de pouvoir poursuivre mon entraînement avec vous !

  - bonjour Rio ! Bien content que tu sois enfin réveillé après ses douze jours de sommeil que tu avais bien mérité ! Nous commencerons l’entraînement au sabre cet après midi car je voudrais d’abord  t’enseigner quelques incantations autres que foudroya ou fira que je viens de te voir exécuter ! Mais ton mouvement pour fira n’est pas parfait… Il te faut bien serrer le poing et jeter ton bras vers l’avant en ouvrant la main en même temps pour lancer l’invocation. Et comment as-tu su que tu pouvais invoquer foudroya sans les mouvements en plain combat si tu les utilisais avant…

  - Et bien j’ai lu un peu dans vos archives ! Il était écrit que les mouvements incantatoires sont comme des levées de scellés provisoires et qu’on peut les ouvrir avant de s’en servir… Il était aussi écrit qu’une fois utilisée, il n’était pas nécessaire d’utiliser la gestuelle à chaque fois pour invoquer une magie mais que la durée d’exécution possible variait selon la force magique de l’utilisateur… En tout cas l’entraînement d’endurance me semble si loin et pourtant si présent que je voudrais m’essayer à autre chose…

  - Cet entraînement est la base de mon enseignement. Dis-toi bien que de toute façon, si tu ne sais pas encaisser des coups, tu ne pourras devenir un grand guerrier. Aussi tu t’es déjà rendu compte des vertus de ce procédé et je pense que tu as compris que c’est entraînement n’est pas une finalité mais une base. La seconde chose que je veux t’enseigner maintenant est la variété magique.

  - Qu’est ce que la variété magique demanda stupéfait Rio.

  - Comme tu le sais, il existe la magie du feu, de la glace, du ciel, de la terre, de la vie et de la mort. Tu dois savoir manipuler un peu chaque magie et les connaître grandement pour espérer survivre à un combat. Le monde est vaste et tu as déjà sûrement entendu des récits sur les héros de jadis et les exploits du passé. Je te conseille de lire les quelques ouvrages que j’ai dans ma bibliothèque et de t’instruire de tout ce que tu pourras !

  - Bien maître. Je suivrai volontiers ce conseil car les histoires et les légendes du passé sont passionnantes !

  - Oui elles le sont. Bon maintenant récite moi les incantations du feu demanda Kipu

  - fira, firata, firatosa, firatu répondit simplement Rio.

  - De la glace ?

  - fio, fiota, fiotosa, fiotu.

  - De la terre ?

  - kaso, kasoa, kasoata, et … gravito.

  - Du ciel ?

  - foudroya, foudroyo, foudroyosa et aussi tempa, journi ainsi que courana, couranafendo.

  - Bien tu connais déjà quelques incantations mais ta connaissance est loin d’être complète en fait. Tu ne m’as énuméré que des incantations dites d’attaque ! Même si elles peuvent servir à bien d’autres choses… Et encore c’était incomplet !

  - Oui ça je m’en étais déjà aperçu lors du test.

  - Oui c’est très juste, tu m’as amoindri une attaque en m’attaquant par foudroya mais tu m’as attaqué quand même. Je pensais à autre chose ! Regarde !

  - kaso ! Invoqua Kipu.

Une explosion se produit et l’effet fut que cette incantation avait creusé un trou dans le sol.

  - Tu peux voir que je viens de créer un refuge à l’aide de mon incantation. C’est bête mais encore faut il y penser expliqua Kipu.

  - Oui c’est assez astucieux et je me demande bien quelles sont les limites de votre savoir maître quand je vois tout ce que vous êtes capables de réaliser.

  - Trêve de bavardage inutile et de compliments illusoires Rio. C’est gentil à toi mais je ne suis pas sensible à la flatterie !

  - J’en prends note, maître !

  - Plus sérieusement, nous allons déverrouiller nos armes dorénavant, nous aurons besoin du potentiel complet de nos lames. Retire donc le sceau que j’ai posé il y a quelques mois.

  - Comment ?

  - Et bien, c’est très simple, tu poses ta main sur le symbole apposé au manche et tu prononces ce mot lamocopa. Il faut juste que la paume de ta main soit bien ouverte et que tu appuies sur la marque en prononçant ce mot. J’avais verrouillé ton arme en utilisant ta main avec lamobara si tu te souviens… Ce sont de très vieilles incantations dont très peu de gens savent encore se servir ! lamocopa est très facile et sert aussi pour aiguiser son arme mais lamobara est un pouvoir délicat à maîtriser et nécessite beaucoup de force magique… C’est sans aucun doute un pouvoir efficace au combat si tu peux t’emparer de l’arme de ton adversaire dans un duel où tu te bats contre un bretteur ne sachant pas utiliser la magie… Dans toute autre situation c’est un pouvoir périlleux qui te mettrait dans une situation de déséquilibre magique !

  - Je comprends bien maître. C’est évident à moins de disposer d’une force magique démesurée… Et encore on ne sait pas forcément de combien de force dispose son adversaire dans un combat !

  - Bonne analyse conclut Kipu avec un sourire de satisfaction. Alors déverrouille ton arme.

Rio exécuta la volonté de son maître très simplement et réussit son invocation du premier coup !

          Ainsi Rio poursuivait son entraînement pour devenir un expert dans l’art du combat. Il se mit à lire les récits du passé et à s’expérimenter au maniement du sabre avec Kipu. Il était déjà parvenu à réussir la première véritable étape de l’entraînement qui était l’endurance. Il lui en restait six mais il savait qu’il avait fait le plus dur.


Envie de faire une pause,
ou d’être averti des updates ?

Encourage l’auteur en lui laissant un like ou un commentaire !

Portrait de Anonyme