Les corbeaux ne deviennent pas des aigles | 404factory
Terminé

Les corbeaux ne deviennent pas des aigles

91
42
Le Corbeau.
Tel était le nom que scandaient les voleurs et les voyous des bas-fonds de Lumina. Les inconstants, les profanes dont le Diable ne voulait pas de l'âme puisque lui-même n'aurait su quoi en faire. Les hommes du pandémonium, ceux dont les mains ont tant traîné dans le sang que cela ne fût jamais leur cœur qu'ils avaient sur la main.
Le Corbeau.
Le nom que susurraient les femmes de la ville lumière. Les prêtresses alanguies parées de pourpre, à la fois divines et misérables qui se pâmaient dans leurs rêves maudits. Les reines de coeur et les dames de fer, les guerrières, celles qui gouvernaient, celle qui se battaient intriguées et perdues dans les songes que leur inspirait ce nom.
La Corbeau.
Le nom que les spéculateurs murmuraient alors qu'ils priaient à l'église de l'argent, à genoux devant les icônes dorées alors qu'on glissaient entre leurs lèvres le saint Billet. Celui de l'entrée du paradis. La pièce qui permettait de traverser le Styx, ce qu'ils devaient à Charon.

Le Corbeau, sa mère Lumina l'avait baptisé ainsi et ses fidels enfants chantaient chaque jour ce nom maudit, ils le scandait dans leurs rêves et le murmurait dans leurs cauchemars alors que lui l'honorait toutes les nuits.

Seule la fille du Soleil restait muette.
Cette story est susceptible de heurter la sensibilité des plus jeunes.