Prologue | 404factory
Les amants maudits

Prologue

Prologue


Le monde sombrait dans le chaos, troublant l'équilibre instauré depuis des siècles par la Congrégation, menaçant les piliers fondamentaux de l'Union Magique du Nord.

L'Ordre de Brigann, réformé par le Seigneur des Ombres, recrutait sans relâche, traquant les derniers Sang-purs qui n'auraient pas adhéré à l'idéologie, espérant enfin mettre un terme à la dictature du Silence, y compris par des moyens prohibés. Une ambition freinée par les Lumenors, garants de la paix établie par la Congrégation, qui s'évertuent à préserver la continuité des Lois fragiles…    

Dans ce tumulte anarchique, assis sur le rebord d'une fenêtre, un jeune homme, aux airs angéliques et au teint légèrement pâle, jouait paisiblement de la guitare. Plongé dans son univers, coupé du monde environnant, ses doigts, calleux à force de pratique, se mouvaient prestement sur le cordage de l'instrument. Telle une chorégraphie parfaitement maîtrisée, il grattait gracieusement l'enchevêtrement de fils, emplissant l'air d'une douce mélopée, aux notes d'une pureté si angélique, qu'Apollon lui-même en demeurait pantois.

Les yeux fermés, ses boucles brunes retombant devant ses yeux, il enchaînait les accords sans hésitation, expirant doucement une complainte mélancolique.  Le jeune homme contait ses dernières mésaventures, ses peines et déceptions, lorsque subitement, l'alarme stridente de son téléphone le contraignit à un amer retour à la réalité.

Tandis qu'il dévoilait un regard noisette pétillant, il posa l'instrument à ses côtés et s'empara de l'appareil électronique afin de mettre un terme à cette irritation sonore des plus désagréables.

« Dix-sept heures trente, nota-t-il sombrement en vérifiant l'horaire affiché sur l'écran lumineux. »

Tout en descendant de sa scène improvisée, le beau brun enfouit l'outil dissonant avant d'attraper le manche de sa guitare et de quitter les lieux. Il était attendu à une assemblée des plus importantes, et gare à quiconque oserait malencontreusement oublier la ponctualité face au Grand Prêtre…

Envie de faire une pause,
ou d’être averti des updates ?

Encourage l’auteur en lui laissant un like ou un commentaire !

Portrait de Anonyme