Chapitre 0 | 404factory
Le Tenancier

Chapitre 0

0 - La Fin des mondes


            Le Tenancier craqua une allumette, faisant naître une faible lumière. Elle fut d'abord fugace, puis de plus en plus affirmée, au fur et à mesure que les lanternes accrochées aux murs étaient allumées. Le propriétaire secoua la main pour éteindre la flamme, et contempla son établissement avec ravissement. Il avait acheté, il y a une éternité lui semblait-il, une vieille boutique à l'abandon au cœur de Torcuscan, la plus grande cité du monde connu. La majorité de ses économies y était passée, mais le Tenancier ne regrettait rien. A lui seul, il avait abattu les murs du rez-de-chaussée pour en faire une salle commune, avait préparé une douzaine de chambres à l'unique étage que comportait la bâtisse, et s'était approvisionné avec des denrées diverses.

            Par l'une des fenêtres donnant sur la rue, le Tenancier voyait la lumière de l'aube poindre sur la Ville-Contrée, renvoyant les derniers délinquants dans l'ombre et mettant les honnêtes gens sur le chemin du travail. Des panaches de fumée s'élevaient au loin, rappelant au propriétaire que le Conseil de Torcuscan était enfin parvenu à ses fins, construisant leurs premières fabriques ''d'objets modernes''. Le propriétaire soupira à l'idée des véhicules de métal qui allaient se répandre dans la cité, accompagnés de leur vacarme et leurs vapeurs. Cependant, c'était grâce à cette même technologie qu'il possédait une horloge au-dessus de son comptoir et une arme à feu en-dessous, de ce fait il n'allait pas se plaindre davantage de la progression des ingénieurs de ce monde.

            Un bâillement, accompagné du craquement des marches de l'escalier, sortit le Tenancier de ses pensées. L'autre résidente permanente de l'établissement arrivait. Une jeune fille d'une douzaine d'années, aux cheveux roux taillés courts et à la silhouette fine. Le regard de l'enfant comme celui du Tenancier s'illuminèrent quand ils se croisèrent.  « Papa ! », s'exclama la jeune fille en se jetant dans les bras du Tenancier. « Tu es encore debout trop tôt ! », fit mine de reprocher l’enfant. L'homme caressa les cheveux de sa fille avec affection. Mirrev adorait son père. Il était très grand, athlétique, avait de longs cheveux blancs noués en une queue-de-cheval. Il avait aussi quelques rides et cicatrices sur le visage, que la jeune fille voyait comme les signes d'une existence pleine d'aventures.

« -Un Tenancier doit toujours être prêt à accueillir le soleil dès son lever, s'il veut le meilleur pour ses clients !

-Tu es sûr que tu n’as pas besoin de plus de sommeil ?

-Est-ce que j'ai l'air fatigué ? Ne t'inquiète pas, ma fille, je serai toujours en forme pour gérer tout cela. D'autant plus que tu es là pour m'aider !»

La petite sautilla, heureuse comme tout. Un jour, quand le Tenancier n'était pas encore Tenancier, il était allé la trouver, alors qu'elle se baladait avec les amis qu’elle s’était fait à Torcuscan, et il l'avait emmenée voir une ''surprise''. Il lui avait demandé de fermer les yeux, et quand elle avait eu l'autorisation de les rouvrir, elle faisait face à un bâtiment de bois massif et chaleureux. Alors, il lui avait dit : ''Bienvenue chez nous, Mirrev.''. Rien qu'à se remémorer ce jour, elle en ressentait une immense bouffée de joie, même deux ans après.

« -Dis, Papa, est-ce que je peux... ?

-Hmmm, je ne sais pas, je dois encore mettre la cuisine en ordre...

-Allez, s'il te plaît... !

-Haha, d'accord ! Tu peux aller faire l'ouverture. »

            La fille rousse embrassa son père sur la joue, et fonça en direction de l'épaisse porte d'entrée en chêne, qu'elle ouvrit avec une lourde clé. Elle fit quelques pas dans la large rue pavée encore peu fréquentée, plaça ses mains en porte-voix autour de sa bouche, et cria, de toutes ses forces :

« La Fin des mondes est ouverte ! »

Envie de faire une pause,
ou d’être averti des updates ?

Encourage l’auteur en lui laissant un like ou un commentaire !

Portrait de Anonyme
Portrait de David Campion
Bonjour Exark,
J’ai lu plusieurs chapitres de ton histoire, mais je te laisse un message sur le premier. J’aime beaucoup plusieurs idées et astuces de ton univers, qui donnent une dimension mystérieuse au Tenancier (le personnage). Le mode de paiement “alternatif” me plait, c’est une bonne méthode pour introduire des éléments explicatifs et des détails.
Bonne chance pour le concours
David
Portrait de Mrs B.
J'adore ce prologue ! l'écriture, l'installation subtile de l'univers, du contexte, de l'histoire des personnages, de leur passé et de leur relation. Il y a beaucoup de choses qui sont dites ici mais on ne le sent pas passer, si je peux dire. J'ai juste eu du mal à savoir quel âge pouvait avoir Mirrev, je l'imagine petite, mais je trouve qu'elle parle de manière plutôt "âgée". J'imagine que la suite va m'éclairer :)

Vraiment, ça donne envie de savoir la suite !
Portrait de Exark
Salutations Mrs B !
Je suis en train de voir que tu enchaînes les chapitres, et je te remercie de tes commentaires ! Ils sont très constructifs, et m'aideront à améliorer ce premier jet de roman, "l'alpha" comme j'aime l'appeler.

Pour l'âge de Mirrev, je dis qu'elle a une "douzaine d'années", même si ça se précise ensuite.

En tout cas, je suis ravi que ce début t'aie donné envie de continuer: si j'ai réussi ça,ça veut dire que j'ai accompli l'objectif principal d'un prologue !