Préface | 404factory
Le Réveil des Légendes - Le Guide

Préface

Windfel était tout ce dont un être vivant pouvait rêver. Les Elfes vivaient en harmonie avec les Gn’af, maîtres des océans et des rivières, les Nains prospéraient du commerce de leur artisanat et vivaient dans de grandes citadelles de marbre pendant que les Dragons veillaient au maintien de l’équilibre entre les peuples depuis des millénaires. Une race ambitieuse avait cependant récemment fait son apparition, cherchant à s’affirmer au sein de cette grande communauté. Les Humains, avides de pouvoir comme tous jeunes enfants mal élevés, convoitaient la technologie supérieure des Hommes-Poisson grâce à laquelle ces derniers étaient devenus la plus puissante des civilisations.

Afin d’acquérir leur savoir-faire, ils dépêchèrent un émissaire auprès des Elfes, seul peuple à entretenir d’étroites relations avec les maitres des eaux. Ainsi s’amorcèrent les échanges commerciaux entre ces deux nations. 

[...]

La légende dit que l’émissaire tomba éperdument amoureux d’une Femme-Poisson qu'il rencontra chez les Elfes, mais la vérité fut toute autre: cet amour n’était que mensonges et manipulation, dissimulant de noirs desseins. L'homme se servit d’elle pour infiltrer le royaume sous-marin et découvrit alors l’origine de la force surnaturelle des Gn'af: un orbe qui leur permettait d’user de magie.  

Il en averti son roi qui lui ordonna instantanément de s’en emparer. Alors qu’il s’apprêtait à sortir du royaume des Hommes-Poisson en possession de l’orbe, sa « bien aimée » qui n'était autre que la princesse, s’aperçut de sa trahison et avertit son père, l’empereur, qui envoya ses troupes à sa poursuite. Pris la main dans le sac, l’émissaire fut obligé de tout avouer, dévoilant ainsi les véritables intentions des Humains, et leur nature perfide.

Personne n’avait le droit de toucher à cet artefact sacré. Ce simple délit était passible de mort au sein de la société Gn’af, alors une tentative de vol… la guerre fut déclarée. 

 

Trop faible pour résister à la puissance des Hommes-Poisson, les Humains se tournèrent de nouveau vers les Elfes, et par d’habiles mensonges les persuadèrent de rentrer dans la bataille à leur côté. Cette alliance permit de repousser les Gn’af... dans un premier temps. Alors que tous croyaient en la victoire, les eaux commencèrent à se lever, ravageant les villes portuaires et faisant des milliers de morts. Une seule vague avait suffit à semer le chaos sur tout Windfel.

[...]

Ne pouvant laisser leur monde se faire détruire, les Dragons décidèrent d’intervenir. Ils informèrent les Humains et les Elfes que l’orbe était responsable de cette anarchie. Seul son pouvoir était capable d’une telle puissance de destruction. Contre toute attente, c’était également leur unique chance de remporter la guerre… car l’artefact avait un point faible : son utilisation impliquait sa présence sur le champ de bataille. S’ils arrivaient à le détruire alors les combats prendraient fin et l’ordre serait rétabli sur les royaumes terrestres.

Elfes, Humains et Dragons s’unirent, déployant toutes leurs forces dans un ultime assaut d’une violence inouïe. Les Dragons furent presque tous décimés, les guerriers Elfes tombèrent les uns après les autres malgré leur vaillance légendaire, et les Humains périrent par milliers. Tel fut le prix à payer pour mettre la main sur l’orbe. 

 

Mais malgré tout cela, malgré tout ces sacrifices, la paix ne revint pas sur Windfel, car l’elfe à qui les Dragons avaient confié l’artefact fût lâchement assassiné par le roi des Humains. Refusant de détruire l'orbe et de perdre sa puissance à tout jamais, celui-ci tenta de l'utiliser en sa faveur et fut surpris par la puissance phénoménale qui s'en dégagea. Hélas, il ne put la contrôler et provoqua ainsi un cataclysme sans précédent. Ce fut l’avènement de la Période Obscure.

[...]

Personne ne su jamais ce qu’il était advenu de Windfel. Nains, Hommes-Poisson et Dragons n’étaient plus que légendes alors que les Humains prospéraient.

Le monde avait changé.

 

Extrait de Contes et Légendes elfiques, par Iorveth Flemin 

Envie de faire une pause,
ou d’être averti des updates ?

Encourage l’auteur en lui laissant un like ou un commentaire !

Portrait de Anonyme
Portrait de Aurora Pinto
Plein de pŕomesses et epique a souhait, voilà l'incipit d'une oeuvre de fantaisie innovante et originale. Bon point également niveau caractérisation, enfin la narration est fluide et agréable! J'ai hâte de lire la suite
Portrait de Philippa Chevallier
C'est un début plutôt intéressant. Cependant si tu pars sur une description historique, vu la taille de ta préface, des dates et des noms achèveraient l'ensemble
Portrait de Valet2trefle
Merci pour ton aide. J'y penserai la prochaine fois ! C'est rare de trouver des dates dans des légendes, c'est pour ça que je n'en ai pas mis ici.