La chute. | 404factory
Le Pourfendeur

La chute.

La tempête s'était enracinée depuis plusieurs jours au-dessus des Falaises des Murmures et de ses environs. Le vent chahutait les herbes et la pluie battait sans remords les chemins de terre. Une silhouette gracile arpentait un des sentiers martyrisés. Ses pieds nus s'enfonçaient dans la boue jusqu'aux chevilles. Insensible aux bourrasques et au déluge d'eau, elle avançait lentement, déterminée. L'inconnue portait une longue robe noire comme les plumes d'un corbeau et ses cheveux long et bouclés, livrés aux intempéries, semblaient vivants.

Parvenue à la fin de la terre, elle contempla le début de l'autre monde. L'océan levait ses vagues de colère. Elle tendit ses bras en croix et se laissa choir dans le vide.

Un instant la femme sembla planer, sa robe s'était éployée dans les airs telles des ailes de soie. L'illusion était parfaite jusqu'à ce qu'elle percute la surface de la mer déchaînée. L'eau l'avala et la seule trace de sa présence fut un peu plus d'écume dans l'écume.

Au large des côtes tourmentées, sur le bastingage de son navire, agrippé à un bout, Neyol Crilone n'avait pu détacher son regard de la silhouette frêle plongeant vers la mort. Le marin avait entendu nombre de légendes sur les tempêtes sans fin qui rendait les gens mélancoliques et tristes au point de ne plus désirer vivre. Les vagues en furie empêchaient toute tentative de sauvetage. Le capitaine, les yeux rivés sur l'eau, espérait pourtant la voir remonter à la surface.

A ses côtés, un mousse vomissait son dernier repas.

Neyol lui posa une main sur le dos.

- Courage Leoff. Moi aussi j'ai gerbé à ma première tempête! Et à la deuxième aussi! 

Neyol sourit pour rassurer le mousse mais il n'en avait pas vraiment envie. Il en avait vu des tragédies mais sans savoir pourquoi, la mort de cette de femme l'avait touchée plus qu'il ne l'aurait voulu.

Il tapa sur l'épaule du jeune homme.

- Tant que tu gerbes, c'est que tu n'es pas mort!

Une vague plus massive que les autres balaya le pont. Neyol retint Leoff de justesse avant qu'il ne bascule dans la mer déchaînée.

- Rentre dans la cabine petit! Je crois que l'océan en a marre que tu lui gerbes dessus.

Neyol resta dehors et tant bien que mal, comme un mauvais danseur, tituba vers la proue de son navire. Une nouvelle vague se fracassa sur l'embarcation.

Le capitaine se rattrapa in extremis au bastingage. L'eau se retira et Crilone vit une forme allongée à l'avant. Un de ses hommes était probablement en difficulté. Il se précipita vers lui mais marqua un temps d'arrêt.

La silhouette, étendue sur les lattes de bois, portait une robe noire.

Bienveillante aussi soudainement qu'elle devenait impitoyable, la mer était ainsi, imprévisible.

Neyol Crilone s'agenouilla et toucha le front de son nouveau membre d'équipage sans se douter que sa vie ne serait plus jamais la même...

Envie de faire une pause,
ou d’être averti des updates ?

Encourage l’auteur en lui laissant un like ou un commentaire !

Portrait de Anonyme
Portrait de Marine Gautier
Hello !
Je te conseille une petite relecture tu as quelques fautes et répétitions. Ensuite, à moins que tu ne sois québécois, il faut des espaces avant les "!"
En dehors de ça je trouve cette intro très intriguante, peut-être un poil trop rapide, mais ça donne envie de poursuivre en tout cas !
Portrait de Fabrice Claude
Merci pour ta lecture et ton commentaire Marine! Tabernacle! Non je ne suis pas québécois!😉 C'est un premier jet donc il doit y avoir quelques fautes en effet. Je suis content d'avoir réussi à éveiller ton intérêt pour la suite!☺
Portrait de Jenny Jénie raconte
Et cette dernière phrase que me frustre ! ^^
Portrait de Fabrice Claude
Tant mieux! ;-) Merci pour ta lecture! ^^
Portrait de Charlotte Macaron
Un début intriguant.
J'aime beaucoup l'image de la robe en aile de corbeau, qui illustre bien la chute de la jeune femme. Curieuse de lire la suite.
Portrait de Fabrice Claude
Merci Charlotte! J'ai beaucoup aimé écrire cette plongée dans le vide donc je suis content que ce passage t'ait plu J'espère que la suite te plaira aussi. :-)
Portrait de Paul Fichtre
Un bon début.
Portrait de Fabrice Claude
Merci Mr Fichtre! :-)